Institut du Patrimoine wallon

2000e location de l’auditorium des Moulins de Beez

Construits en 1901 et en activité jusqu’en 1986, les moulins de la Meuse à Beez constituent par leurs hauts volumes de briques décorées de lésènes, dans un goût néo-médiéval populaire durant la seconde moitié du XIXe siècle, un repère indéniable de l’immédiate périphérie namuroise. Ces moulins, parmi les premiers du genre en Belgique, incarnaient alors pleinement le passage de la force hydraulique à la machine à vapeur et des meules de pierre au broyeur à cylindre.

 

C’est en 1998 que l’ancienne minoterie est devenue les Moulins tels qu’on les connaît aujourd’hui accueillant à la fois un Cabinet ministériel, des bureaux - dont ceux occupés par l’asbl Musées et Société en Wallonie -, un centre d’archives, un espace polyvalent et d’expositions temporaires et bien évidemment un auditorium de 140 places. La qualité de cette réaffectation d’envergure a été saluée en 2001 par le Prix Europa Nostra à l’occasion duquel les Moulins ont accueilli le roi Albert II et la reine Paola, accompagnés des souverains danois.

 

D’abord assurée directement depuis Beez, la valorisation des espaces publics des Moulins a été confiée, dès sa création en 1999, à l’Institut du Patrimoine wallon. Dans ce cadre, l’Institut assure la maintenance et la location de l’auditorium accessible, en priorité et à titre gracieux, au Service public de Wallonie et, à titre onéreux, à toute personne physique ou morale, les recettes de ces locations étant réinvesties dans l’entretien et le renouvellement du matériel. Depuis lors, l’auditorium s’est taillé une large clientèle. Parmi celle-ci, un certain nombre de services et de sociétés sont devenus des clients fidèles qui apprécient la localisation et les facilités qu’offre l’auditorium. Et dans ce registre, ils peuvent s’appuyer sur l’accueil souriant et les compétences techniques des agents de l’Institut qui le font vivre au jour le jour.

 

Au fil du temps, les locations sont passées de 31 en 1998 à 123 en 2016, ce qui représente, hors mois d’été, une moyenne de plusieurs locations par semaine. Et le 6 octobre dernier, le nombre des 2.000e locations de l’auditorium a été atteint. Cela méritait d’être brièvement évoqué.

Bois-du-Luc à La Louvière

L’Écomusée du Bois-du-Luc à La Louvière : l’Écomusée du Bois-du-Luc, propriété régionale cédée en emphytéose à l’asbl du même nom, fait partie de l’ensemble architectural classé (patrimoine exceptionnel de Wallonie et site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial). Ce bien a été porté en 2008 sur la liste des propriétés de la Wallonie confiées à l’IPW pour entreprendre une campagne de restauration. L’Institut a achevé en 2010 le désamiantage des caves, la consolidation des bâtiments et a entamé en 2011 la restauration progressive des toitures du site, tout en entamant la restauration des portes guillotines et celle de la toiture du SAICOM.

L'abbaye de Villers-la-Ville

L’abbaye de Villers-la-Ville : le site de l’ancienne abbaye de Villers est morcelé entre deux propriétaires, la Wallonie et l’État fédéral. Les vestiges en sont valorisés par une asbl gérant également plusieurs bâtiments appartenant à la Wallonie. Au milieu des années 2000, l’Institut a élaboré un schéma de développement touristique afin de favoriser la compréhension autant que la fréquentation du site. Grâce à un cofinancement européen, l’Institut a mis en œuvre la restauration de deux bâtiments, la porte de la ferme et la grange en 2010 ainsi que la restauration d’un troisième, la buanderie, en 2011-2012. La création du nouveau circuit de visite et la restauration et de l’aménagement de l’aile sud du moulin sont en cours.

 

Le Forum de Liège

Le Forum de Liège : l’IPW représente la Wallonie au Conseil d’Administration du Forum de Liège et a fait réaliser le nouvel éclairage de sa façade. En 2003, l’IPW a restauré un bâtiment annexe au Forum pour y abriter la billetterie et les espaces VIP.

L'abbaye de Stavelot

L’ancienne abbaye de Stavelot : l’IPW a assuré en 2010 la création de nouvelles cuisines pour l’amélioration du tourisme d’affaires à l’ancienne abbaye de Stavelot, ainsi qu’un nouvel espace d’exposition. Un bail emphytéotique lie le site à la Wallonie. L’asbl Espaces, Tourisme et Culture (ETC) qui gère le site et ses trois musées est étroitement liée à l’IPW, qui y représente majoritairement la Région et en détient la présidence. Depuis deux ans, l’IPW a aussi entamé par phases la consolidation et la valorisation des vestiges de l’ancienne église abbatiale.